Création d'objets magiques

La création d’objets magiques est un art difficile qui exige des dons, de l’argent et du temps. À la fin du processus, le lanceur de sorts doit effectuer un unique test de compétence (en général, Art de la magie, mais pas toujours) pour achever son œuvre. Si le type de l’objet autorise le choix entre plusieurs compétences, optez pour celle qui vous semble la plus appropriée. Le DD pour créer un objet magique est 5 + le niveau de lanceur de sorts pour cet objet particulier. Un échec signifie que l’objet ne fonctionne pas et que le temps et les composantes sont perdus. Un échec supérieur de 5 au DD crée un objet maudit (voir « Objets maudits » pour plus de détails).

Tous les objets présentés ici ont des conditions de création impératives dans leurs descriptions. La plupart du temps, il s’agit d’une condition de sort que celui qui fabrique l’objet doit remplir. Il est aussi possible de faire appel à un autre objet magique ou à un lanceur de sorts différent. Le DD augmente de +5 pour chaque condition que le créateur ne remplit pas. Une exception toutefois : le don de création d'objet est indispensable et ne peut être remplacé par quoi que ce soit. De plus, il est impossible de créer des objets à fin d’incantation ou des objets à potentiel magique sans remplir toutes les conditions de sort imposées.

En dehors des coûts, qui sont détaillés plus bas, les deux premiers facteurs à considérer sont le niveau de lanceur de sort du créateur et le niveau du sort ou des sorts à insuffler à l’objet. Un personnage peut fabriquer un objet magique à un niveau de lanceur de sort inférieur au sien, mais ce niveau ne peut jamais être inférieur à celui normalement nécessaire pour lancer le sort dont il veut doter l’objet. Grâce aux dons de métamagie, il peut y placer des sorts à un niveau supérieur.

Les fournitures nécessaires à la fabrication des objets magiques ont une valeur toujours égale à la moitié de leur prix de base en po. Les armures, les boucliers, les armes et les objets possédant une valeur indépendante de leurs améliorations magiques ajoutent leur prix de base au prix de vente. Ce dernier n’a pas d’influence sur le prix de base (qui détermine le coût des fournitures magiques), mais il s’ajoute au prix de vente final.

De plus, certains objets magiques lancent ou dupliquent des effets de sorts dont les composantes sont coûteuses. Pour obtenir leur prix de vente, on ajoute donc à leur prix de base celui des composantes. Pour ceux-ci, le coût total de création est donné dans leur description.

Le personnage a également besoin d’un endroit assez tranquille, confortable et bien éclairé pour pouvoir travailler. S’il convient à la préparation des sorts, il conviendra à la fabrication des objets magiques. La création d’un objet magique requiert huit heures de travail par tranche de 1 000 po de la valeur de base de celui-ci (arrondi à la tranche supérieure, avec un minimum de huit heures). Potions et parchemins sont l’exception à cette règle : il ne faut que deux heures pour les créer si leur prix de base est de 250 po ou moins. Les parchemins et les potions dont la valeur est comprise entre 251 et 1 000 po nécessitent huit heures de travail, comme n’importe quel autre objet magique. Le personnage doit dépenser cette somme au début du processus de fabrication et ne peut créer plus d’un objet par jour, quel que soit le temps consacré à sa construction. En augmentant le DD de création de +5, il est possible de réduire cette durée à quatre heures par tranche de 1 000 po (arrondi à la tranche supérieure).

On considère que le personnage se consacre à la création de l’objet pendant huit heures par jour. Il ne lui sert à rien de faire des heures supplémentaires, cela n’accélérera pas le processus. Néanmoins, les jours de travail n’ont pas besoin d’être consécutifs et le créateur peut faire ce qu’il désire pendant les seize autres heures de la journée. Un personnage partant en aventure a la possibilité de consacrer quatre heures par jour à sa tâche. Comme il grappille ces précieuses minutes pendant la préparation du matin, le déjeuner ou les tours de garde la nuit, elles ne représenteront au final que deux heures de travail effectif. Il ne peut tirer l’entier bénéfice de la totalité du temps qu’il passe à fabriquer l’objet que s’il y consacre une période de quatre heures ininterrompues. Ce genre de travaux n’est donc possible que dans un environnement contrôlé, comme un laboratoire ou un temple. De même, lorsqu’il est dans des conditions périlleuses ou quand la distraction est grande, le temps ne sera comptabilisé que pour moitié, comme c’est le cas pour l’aventurier.

Un personnage ne peut travailler que sur un seul objet magique à la fois. S’il entame d’autres travaux, tout les matériaux consacrés à son précédent projet sont perdus.

Estimation du prix des objets magiques

De nombreux facteurs doivent être pris en compte pour calculer le prix des objets magiques de votre invention. Le moyen le plus simple consiste à trouver un objet similaire et à vous baser sur son prix. Sinon, suivez les indications de la Table "Estimation du prix des objets magiques" ci-dessous.

Estimation du prix des objets magiques
EffetPrix de baseExemples
Bonus à l’armure naturelle (altération)Bonus au carré x 2 000 poAmulette d’armure naturelle +1
Bonus à la CA (parade)Bonus au carré x 2 000 poAnneau de protection +3
Bonus à la CA (autre)1Bonus au carré x 2 500 poPierre ioun (prisme rose laiteux)
Bonus à une armure (altération)Bonus au carré x 1 000 poCotte de mailles +1
Bonus à une arme (altération)Bonus au carré x 2 000 poÉpée longue +1
Bonus à une caractéristique (altération)Bonus au carré x 1 000 poCeinturon de Dextérité du chat
Bonus à une compétence (aptitude)Bonus au carré x 100 poCape elfique
Bonus aux sauvegardes (résistance)Bonus au carré x 1 000 poCape de résistance +5
Bonus aux sauvegardes (autre)1Bonus au carré x 2 000 poPierre porte-bonheur
Résistance à la magie10 000 po par point au-dessus de RM 12
(RM 13 minimum)
Écharpe de résistance à la magie
Sort en bonusNiveau de sort* au carré x 1 000 poPerle de thaumaturge
Effet imitant un sortPrix de baseExemples
Usage unique, fin d’incantationNiveau du sort* x niveau du lanceur de sorts x 25 poParchemin de rapidité
Usage unique, usageNiveau du sort* x niveau du lanceur de sorts x 50 poPotion de soins légers
50 charges, potentiel magiqueNiveau du sort* x niveau du lanceur de sorts x 750 poBaguette de boule de feu
Illimité, mot de commandeNiveau du sort* x niveau du lanceur de sorts x 1 800 poCape de prestidigitateur
Illimité, usage ou continuNiveau du sort* x niveau du lanceur de sorts x 2 000 po2Lanterne révélatrice
SpécialAjustement au prix de baseExemples
Nombre de charges par jourDiviser par (5/nombre de charges par jour)Bottes de téléportation
N’occupe pas d’emplacement3Multiplier par 2Pierre ioun
Objet à effet multipleMultiplier le coût le plus bas par 1,5Casque de mille feux
Chargé (50 charges)Moitié du coût d’usage illimitéAnneau du bélier
ComposanteCoût supplémentaireExemple
Arme, armure ou bouclierAjouter le coût d’un objet de maîtreArc long composite +1
Sort à composanteAjouter le prix des composantes pour chaque charge4Baguette de peau de pierre
(*) Niveau du sort : un sort du niveau 0 vaut deux fois moins qu’un sort du 1er niveau pour ce qui est de déterminer le prix de l’objet.
(1) Comme un bonus de chance, d’intuition, sacré ou de malfaisance.
(2) Le prix d’un effet continu dépend de la durée du sort. Si elle est exprimée en rounds, le prix est multiplié par 4. Si elle est de 1 minute/niveau,
il est multiplié par 2. Si elle est de 10 minutes/niveau, il est multiplié par 1,5. Si elle est de 24 heures ou plus, il est divisé par deux.
(3) Un objet qui n’occupe pas d’emplacement vaut le double.
(4) Si l’objet est à usage continu ou illimité, déterminez son prix comme s’il avait 100 charges. Si son utilisation obéit à une limite quotidienne,
considérez qu’il a 50 charges.


Objets à effets multiples homogènes. Utilisez la formule suivante pour les objets n’occupant pas d’emplacement sur le corps de leur utilisateur. Le prix de base total est égal au prix de l’effet le plus coûteux, plus 75 % du prix du deuxième effet en terme de coût, plus 50 % du prix des autres pouvoirs.

Objets à effets multiples différents. Les bonus conférés aux jets d’attaque ou de sauvegarde et les pouvoirs magiques ne sont pas de même nature. Leurs valeurs sont donc simplement additionnées. Pour les objets qui occupent un emplacement sur le corps de leur possesseur, le prix de chaque pouvoir additionnel est majoré de 50 %.

Sorts de niveau 0. Dans tous les calculs sur le prix des objets magiques, le niveau d’un sort de niveau 0 est compté comme étant de 0,5.

Autres facteurs. Une fois que vous avez une idée du prix, ajustez-le si l’une des conditions suivantes est remplie.

Compétence requise. Certains objets nécessitent une compétence précise pour fonctionner correctement. Réduisez le prix de 10 %.

Classe ou alignement spécifique. Plus restrictive que la précédente, cette limitation réduit le coût de 30 %.

Les prix indiqués dans la description des objets sont les prix d’achat dans la boutique du marchand. Ils représentent environ le double de leur coût de fabrication.

Différentes classes ont accès à des sorts similaires, mais à des niveaux différents. Les coûts seront donc différents suivant la classe de personnage à laquelle appartient celui qui fabrique l’objet. La valeur de création indiquée est valable pour un lanceur de sorts dont le niveau est tout juste suffisant pour accomplir cette tâche. Vous calculerez donc le prix de vente en fonction du niveau de lanceur de sort minimum requis, sans tenir compte d’aucun autre facteur.

Vous remarquerez sans doute que tous les objets n’obéissent pas parfaitement à ces règles. En effet, les formules énoncées plus haut ne suffisent pas pour évaluer les mérites respectifs de deux objets très différents. Tous les objets magiques ont été estimés en fonction de leur valeur réelle en jeu. Ces formules ne constituent qu’un point de départ, un guide plus qu’une règle. Le tarif des parchemins part du principe, autant que possible, qu’ils ont été créés par un magicien ou un prêtre. Les potions et les baguettes suivent les formules au pied de la lettre. Les ((bâtons magiques|bâtons]] les suivent presque systématiquement. Mais pour les autres types d’objets, il est préférable de procéder au cas par cas. Sachez faire preuve de bon sens, en vous appuyant sur les nombreux exemples d’objets.

Création d’anneaux magiques

Afin de fabriquer un anneau magique, un personnage doit avoir accès à une source de chaleur. Il lui faut également certains matériaux, notamment celui qui servira à créer l’anneau. Le coût de ces matériaux est inclus dans le coût de création. Le prix d’un anneau est difficile à déterminer. Référez-vous à la Table "Estimation du prix des objets magiques" ci-dessus et prenez exemples sur les autres anneaux. Créer un anneau coûte environ la moitié de son prix de vente.

Il faut ajouter 50 x le prix de la composante à la valeur des anneaux qui imitent les effets d’un sort ayant une composante matérielle coûteuse, car il n’est pas toujours inclus dans son prix de vente. Travailler sur l’anneau déclenche les sorts et les rend indisponibles durant chaque jour passé à la création (ils ont été utilisés et ne sont plus accessibles pour la journée).

Certains anneaux magiques ajoutent des conditions de création. Référez-vous à la description de l’objet pour plus de détails.

Forger un anneau magique requiert 1 jour par tranche de 1 000 po du prix de base.

Don de création d’objet requis. Création d’anneaux magiques.

Compétence requise. Art de la magie ou Artisanat (joaillerie).

Création d’armes magiques

Afin de fabriquer une arme magique, un personnage a besoin d’une source de chaleur et des outils nécessaires au travail du métal, du bois ou du cuir, selon le matériau employé. Il doit également avoir accès aux divers matériaux de fabrication, notamment l’arme elle-même ou les pièces qui permettront de la réaliser. Seule une arme de maître peut être rendue magique, et son prix s’ajoute au coût de création. Celui des matériaux secondaires est inclus dans le coût de création et en représente la moitié.

Le créateur d’une arme magique doit avoir un niveau de lanceur de sorts au moins égal à trois fois le bonus d’altération de l’arme. Si l’objet a un bonus d’altération et une propriété spéciale, le niveau de lanceur de sorts le plus haut est retenu. Une arme magique doit avoir un bonus d’altération au moins égal à +1 pour pouvoir prétendre à une propriété spéciale.

S’il y a une condition de sorts, le personnage doit avoir préparé ces sorts (ou les connaître, dans le cas des ensorceleurs et des bardes) et s’être procuré toutes les composantes ou tous les focaliseurs nécessaires. Travailler sur l’arme déclenche les sorts et les rend indisponibles durant chaque jour passé à la création (ils ont été utilisés et ne sont plus accessibles pour la journée). C’est lors de la fabrication que le personnage décide si l’arme émettra de la lumière ou non. Ce choix n’affecte pas le prix ni le temps de création, mais, une fois l’arme achevée, il devient irrévocable.

La création d’armes doubles magiques est considérée comme une création de deux armes magiques distinctes pour ce qui est du coût (en po et en PX), du temps passé et des propriétés de l’arme.

Certaines armes ajoutent des conditions de création. Référez-vous à la description de l’objet pour plus de détails.

Fabriquer une arme magique requiert 1 jour par tranche de 1 000 po du prix de base.

Don de création d’objet requis. Création d’armes et armures magiques.

Compétence requise. Art de la magie, Artisanat (arc) (pour les arcs et les flèches magiques), ou Artisanat (armes) pour toutes les autres armes.

Création d’armures et de boucliers magiques

Afin de fabriquer une armure ou un bouclier magique, un personnage a besoin d’une source de chaleur et des outils nécessaires au travail du métal, du bois ou du cuir, selon le matériau employé. Il doit également avoir accès aux divers matériaux de fabrication, notamment l’armure ou le bouclier lui-même ou les pièces qui permettront de le réaliser. Seule une armure ou un bouclier de maître peut être rendu magique, et ce coût s’ajoute au prix de base pour déterminer le prix de vente. Celui des matériaux secondaires est inclus dans le coût de création et en représente la moitié.

Le créateur d’une armure ou d’un bouclier doit avoir un niveau de lanceur de sorts au moins égal à trois fois le bonus d’altération de l’armure ou du bouclier. Si l’objet a un bonus d’altération et une propriété spéciale, le niveau de lanceur de sorts le plus haut est retenu. Une armure ou un bouclier magique doit avoir un bonus d’altération au moins égal à +1 pour pouvoir prétendre à une propriété spéciale.

S’il y a une condition de sorts, le personnage doit avoir préparé ces sorts (ou les connaître, dans le cas des ensorceleurs et des bardes) et s’être procuré toutes les composantes ou tous les focaliseurs nécessaires. Travailler sur l’armure ou le bouclier déclenche les sorts et les rend indisponibles durant chaque jour passé à la création (ils ont été utilisés et ne sont plus accessibles pour la journée).

Certaines armures ou boucliers magiques ajoutent des conditions de création. Référez-vous à la description de l’objet pour plus de détails.

Fabriquer une armure magique requiert 1 jour par tranche de 1 000 po du prix de base.

Don de création d’objet requis. Création d’armes et armures magiques.

Compétence requise. Art de la magie ou Artisanat (armure).

Création de baguettes magiques

Prix de base des baguettes
Niveau
du sort
Druide, magicien,
prêtre
EnsorceleurBardePaladin,
rôdeur*
0375 po375 po375 po
1er750 po750 po750 po750 po
2e4 500 po6 000 po6 000 po6 000 po
3e11 250 po13 500 po15 750 po15 750 po
4e21 000 po24 000 po30 000 po30 000 po
(*) Le niveau du lanceur de sorts est égal au niveau de la classe de personnage -3.
Les prix sont basés sur le niveau de lanceur de sorts minimum nécessaire pour fabriquer la baguette.
Le coût de création d’une baguette est égal à la moitié du prix de base.
Pour créer des baguettes magiques, le personnage a besoin de quelques matériaux, dont celui dans lequel la baguette sera taillée. Le coût de ces matériaux est inclus dans le coût de création : 375 po x le niveau du sort x le niveau de lanceur de sorts. Une baguette nouvellement créée renferme toujours le maximum de charges (50).

S’il y a une condition de sorts, le personnage doit avoir préparé ces sorts (ou les connaître, dans le cas des ensorceleurs et des bardes) et s’être procuré tous les focaliseurs nécessaires, ainsi que toutes les composantes permettant de lancer les sorts cinquante fois chacun (une pour chaque charge). Travailler sur une baguette détruit les composantes, mais pas les focaliseurs de sorts, ce qui permet de les réutiliser. Cela déclenche également les sorts et les rend indisponibles pour le reste de la journée (les sorts ont été utilisés et ne sont plus accessibles pour la journée).

Certaines baguettes ajoutent des conditions de création. Référez-vous à la description de l’objet pour plus de détails.

Fabriquer une baguette magique requiert 1 jour par tranche de 1 000 po du prix de base.

Don de création d’objet requis. Création de baguettes magiques.

Compétence requise. Art de la magie, Artisanat (joaillerie), Artisanat (sculpture) ou Artisanat (bûcheron).

Création de bâtons magiques

Afin de créer des bâtons magiques, le personnage a besoin de divers matériaux, dont celui (ou ceux) qui lui permettront de fabriquer le bâton à proprement parler.

Le coût de ces matériaux est inclus dans le coût de création : 400 po x le niveau du sort le plus élevé x le niveau du lanceur de sorts, plus 75 % de la valeur de la seconde propriété spéciale en terme de coût (300 po x le niveau du sort x le niveau du lanceur de sorts), plus la moitié de la valeur totale des autres propriétés spéciales (200 po x le niveau du sort x le niveau du lanceur de sorts). Un bâton nouvellement créé renferme toujours le maximum de charges (10).

Il est possible de placer un sort dans le bâton à un coût moindre que le coût normal, mais dans ce cas, chaque activation utilise des charges supplémentaires. Divisez le coût du sort par le nombre de charge que le bâton utilise pour le lancer pour déterminer son prix. Cela ne change aucunement l’ordre dans lequel les sorts sont estimés. Le niveau de sort le plus élevé vient toujours en premier, même s’il utilise plus d’une charge pour être lancé. Le niveau de lanceur de sorts de toutes les fonctions d’un bâton doit être identique, et il ne doit pas être inférieur à 8 même si tous les sorts qu’il contient sont de bas niveau.

S’il y a une condition de sorts, le personnage doit avoir préparé ces sorts (ou les connaître, dans le cas des ensorceleurs et des bardes) et s’être procuré tous les focaliseurs nécessaires, ainsi que toutes les composantes permettant de lancer les sorts cinquante fois (divisez ce montant par le nombre de charge utilisé par une activation du sort). Travailler sur le bâton détruit les composantes, mais pas les focaliseurs, ce qui permet de les réutiliser. Cela déclenche également les sorts et les rend indisponibles pour le reste de la journée (les sorts ont été utilisés et ne sont plus accessibles pour la journée).

Certains bâtons ajoutent des conditions de création. Référez-vous à la description de l’objet pour plus de détails.

Fabriquer un bâton magique requiert 1 jour par tranche de 1 000 po du prix de base.

Don de création d’objet requis. Création de bâtons magiques.

Compétence requise. Art de la magie, Artisanat (joaillerie), Artisanat (sculpture) ou Profession (bûcheron).

Création d’objets merveilleux

Afin de créer un objet merveilleux, un personnage a souvent besoin d’outils lui permettant de travailler les matériaux qui entrent dans la composition de l’objet. Il est également nécessaire qu’il ait accès à ces matériaux, lesquels sont inclus dans le coût de fabrication.

S’il y a une condition de sorts, le personnage doit avoir préparé ces sorts (ou les connaître, dans le cas des ensorceleurs et des bardes) et s’être procuré tous les focaliseurs et toutes les composantes nécessaires. Travailler sur l’objet merveilleux détruit les composantes, mais pas les focaliseurs, ce qui permet de les réutiliser. Cela déclenche également les sorts et les rend indisponibles pour le reste de la journée (les sorts ont été utilisés et ne sont plus accessibles pour la journée).

Fabriquer un objet merveilleux requiert 1 jour par tranche de 1 000 po du prix de base.

Certains objets merveilleux ajoutent des conditions de création. Référez-vous à la description de l’objet pour plus de détails.

Don de création d’objet requis. Création d’objets merveilleux.

Compétence requise. Art de la magie, ou un test d’Artisanat ou de Profession adéquat.

Création de parchemins magiques

Prix** de base des parchemins (par classe de créateur)
Niveau
du sort
Druide, magicien,
prêtre
EnsorceleurBardePaladin,
rôdeur*
012 po 5 pa12 po 5 pa12 po 5 pa
1er25 po25 po25 po25 po
2e150 po200 po200 po200 po
3e375 po450 po525 po525 po
4e700 po800 po1 000 po1 000 po
5e1 125 po1 250 po1 625 po
6e1 650 po1 800 po2 400 po
7e2 275 po2 450 po
8e3 000 po3 200 po
9e3 825 po4 050 po
(*) Le niveau du lanceur de sorts est égal au niveau de la classe de personnage -3.
(**) Les prix sont basés sur le niveau de lanceur de sorts minimum nécessaire pour écrire le parchemin.
Le coût de création d’un parchemin est égal à la moitié du prix de base.
Afin de créer des parchemins magiques, le personnage a besoin d’un matériel d’écriture, dont le prix est compris dans le coût de création du parchemin : 12,5 po x niveau du sort x niveau du lanceur de sorts.

L’ensemble des ustensiles et des ingrédients se doit d’être neufs et de ne jamais avoir été utilisé. Le personnage doit régler le coût total à chaque fois qu’il écrit un parchemin, même s’il a déjà écrit ce parchemin-ci un grand nombre de fois.

S’il y a une condition de sorts, le personnage doit avoir préparé ces sorts (ou les connaître, dans le cas des ensorceleurs et des bardes) et s’être procuré toutes les composantes et tous les focaliseurs nécessaires. Écrire le parchemin consume les composantes, mais pas les focaliseurs`, ce qui permet de les réutiliser. Cela déclenche également les sorts et les rend indisponibles pour le reste de la journée (les sorts ont été utilisés et ne sont plus accessibles pour la journée).

Écrire un parchemin demande 1 jour par tranche de 1 000 po du prix de base. Bien qu’il puisse contenir plusieurs sorts, chacun d’entre eux demande un effort individuel, ce qui signifie que le personnage ne peut écrire plus d’un sort par jour.

Don de création d’objet requis. Écriture de parchemins.

Compétence requise. Art de la magie, Artisanat (calligraphie) ou Profession (scribe).

Création de potions

Prix de base des potions et des huiles
Niveau
du sort
Druide, magicien,
prêtre
EnsorceleurBardePaladin,
rôdeur*
025 po25 po25 po
1er50 po50 po50 po50 po
2e300 po400 po400 po400 po
3e750 po900 po1 050 po1 050 po
(*) Le niveau du lanceur de sorts est égal au niveau de la classe de personnage -3.
Les prix sont basés sur le niveau de lanceur de sorts minimum nécessaire pour concocter la potion.
Le coût de création d’une potion est égal à la moitié du prix de base.
Afin de créer des potions, le personnage a besoin d’une surface de travail sur laquelle travailler, de divers récipients qui lui serviront à mélanger divers liquides, et d’une source de chaleur pour chauffer ses mélanges. Il a de plus besoin de nombreux ingrédients, dont le coût est inclus dans celui qui est donné pour la préparation de chaque potion : 25 po x niveau du lanceur de sorts.

L’ensemble des ingrédients utilisés pour concocter une potion doit être neuf et ne jamais avoir servi. Le coût de chaque potion reste le même quelle que soit la quantité préparée.

La personne buvant une potion est considérée à la fois comme le lanceur et la cible de l’effet du sort. Les sorts dont la portée est « personnelle » ne peuvent pas être faits en potions.

S’il y a une condition de sorts, le personnage doit avoir préparé ces sorts (ou les connaître, dans le cas des ensorceleurs et des bardes) et s’être procuré toutes les composantes ou tous les focaliseurs nécessaires.

Le fait de préparer la potion détruit les composantes, mais pas les focaliseurs, ce qui permet de les réutiliser. Concocter la potion déclenche le sort et le rend indisponible jusqu’à ce que le personnage se repose et régénère ses sorts (ils ont été utilisés et ne sont plus accessibles pour la journée). Concocter une potion demande 1 jour.

Don de création d’objet requis. Préparation de potions.

Compétence requise. Art de la magie ou Artisanat (alchimie).

Création de sceptres magiques

Pour fabriquer un sceptre magique, le personnage a besoin de divers matériaux, dont celui (ou ceux) qui lui permettront de fabriquer le sceptre proprement dit. Le coût de ces matériaux est inclus dans le coût de création. Le prix d’un sceptre est difficile à déterminer. Référez-vous à la Table "Estimation du prix des objets magiques" ci-dessus et prenez exemples sur les autres sceptres. Créer un sceptre coûte environ la moitié de son prix de vente.

S’il y a une condition de sorts, le personnage doit avoir préparé ces sorts (ou les connaître, dans le cas des ensorceleurs et des bardes) et s’être procuré tous les focaliseurs et toutes les composantes nécessaires. Travailler sur le sceptre détruit les composantes, mais pas les focaliseurs, ce qui permet de les réutiliser. Cela déclenche également les sorts et les rend indisponibles pour le reste de la journée (les sorts ont été utilisés et ne sont plus accessibles pour la journée).

Certains sceptres ajoutent des conditions de création. Référez-vous à la description de l’objet pour plus de détails.

Fabriquer un sceptre magique requiert 1 jour par tranche de 1 000 po du prix de base.

Don de création d’objet requis. Création de sceptres magiques.

Compétence requise. Art de la magie, Artisanat (joaillerie), Artisanat (sculpture) ou Profession (armes).

Ajout de nouvelles propriétés

Il arrive parfois que, par manque de fonds ou de temps, un personnage ne puisse créer l’objet magique qu’il désire. Fort heureusement, il lui est possible d’améliorer ou de transformer un objet magique existant. Il suffit d’avoir du temps et de l’argent, et de remplir les conditions nécessaires à l’ajout d’une nouvelle propriété.

Le coût d’ajout de nouvelles propriétés est égal à celui de l’objet finalisé créé à partir d’un objet non magique auquel on soustrait le coût de fabrication de l’objet destiné à être modifié. Ainsi, une épée longue +1 peut être transformée en épée longue +2 vorpale pour le coût de création normal d’une épée longue +2 vorpale moins celui d’une épée longue +1.

Si l’on souhaite ajouter une fonction à un objet occupant un emplacement sur le corps de son porteur, il en coûtera une fois et demie le prix de base. Par exemple, si un personnage désire ajouter le pouvoir d’invisibilité à son anneau de protection +2, il lui en coûtera une fois et demie le prix d’un anneau d’invisibilité.