Les dons

Vers le tableau récapitulatif des dons.

Certaines aptitudes ne dépendent pas de la race du personnage ni de sa classe ou de ses compétences. Il s’agit plutôt de réflexes particulièrement vifs qui permettent au personnage de réagir plus rapidement face au danger, de sa capacité à créer des objets magiques, de son entraînement à manier les armes de mêlée de façon à porter des coups très puissants ou d’un talent pour dévier les projectiles. Ces aptitudes sont regroupées sous le terme de « dons ». Certains sont plus utiles à certaines classes qu’à d’autres et, pour beaucoup, il faut remplir certaines conditions avant de les utiliser, mais, en règle générale, les dons représentent des aptitudes qui n’entrent pas dans le cadre de la race ou de la classe du personnage.

De nombreux dons modifient ou améliorent les capacités de classe ou atténuent les restrictions qu’elles imposent tandis que d’autres offrent des bonus aux statistiques du personnage ou lui permettent d’entreprendre une action qui devrait lui être interdite.

En sélectionnant les dons de son personnage, tout au long de sa progression, un joueur peut donc le personnaliser et l’adapter à ses besoins.

Les personnages peuvent acquérir un don à chaque niveau impair. Certaines races et certaines classes bénéficient de la possibilité d'obtenir des dons supplémentaires. Cela est alors précisé dans leur description. Ces dons s'ajoutent à ceux obtenus du fait de la progression du personnage.

Conditions

Certains dons souscrivent à une ou plusieurs conditions. Un personnage doit disposer de la valeur de caractéristique, l’aptitude de classe, le don, la compétence, le bonus de base à l’attaque ou toute autre qualité indiquée pour avoir le droit de choisir et d’utiliser le don qui l’intéresse. Un personnage peut choisir un don une fois qu’il a atteint le niveau qui lui permet de remplir les conditions données.

Un personnage ne peut pas continuer à utiliser un don lorsqu’il ne satisfait plus à l’ensemble des conditions préalables. En revanche, il ne perd pas son don : si, par la suite, il en remplit à nouveau les conditions d’utilisation, il pourra de nouveau se servir du don.

Types de dons

Certains dons sont d’ordre général, ce qui signifie qu’aucune règle particulière ne s’adresse à eux. D’autres permettent aux lanceurs de sorts de créer divers types d’objets magiques. Les dons de métamagie permettent à un jeteur de sorts de préparer et lancer un sort aux effets supérieurs, en utilisant un emplacement de sort de plus haut niveau.

Dons de combat

Un don de combat peut être choisi comme don en bonus de guerrier. Cette appellation ne limite pas l’accès aux dons aux autres classes, si tant est qu’elles remplissent les conditions nécessaires. Voir la liste des dons de combat.

Dons de critique

Les dons de critique modifient les effets des coups critiques en infligeant une condition négative supplémentaire aux victimes. Les personnages qui ne disposent pas du don Maîtrise du critique appliquent un effet de don de critique au maximum quand ils infligent un coup critique. Les personnages qui disposent de plusieurs dons de critique choisissent celui qu’ils souhaitent appliquer une fois le critique confirmé. Voir la liste des dons de critique.



Dons de création d’objets

Les dons de création d’objets permettent au personnage de créer des objets d’un type précis. Tous les dons de cette catégorie possèdent des points communs, quel que soit le type d’objet concerné. Voir la liste des dons de création d'objets.

Coût des matières premières. Le coût de création d’un objet magique équivaut à la moitié du prix de base de l’objet.

Pour pouvoir utiliser un don de création d’objet, il faut avoir accès à un laboratoire ou à un atelier de magie, aux ustensiles appropriés, etc. Le personnage possède généralement tout ce dont il a besoin, sauf circonstances exceptionnelles.

Temps nécessaire. Le temps de création d’un objet magique dépend du don concerné et du coût de l’objet.

Coût de l’objet. Création de baguettes magiques, Création de bâtons magiques, Écriture de parchemins et Préparation de potions permettent de fabriquer des objets qui reproduisent directement les effets d’un sort et dont la puissance dépend de leur niveau de lanceur de sorts. Donc, les sorts lancés par ces objets ont la même puissance que s’ils étaient directement lancés par un lanceur de sorts de ce niveau. Le prix de ces objets (et donc leur coût en matières premières) dépend lui aussi de leur niveau de lanceur de sorts. Le créateur doit avoir un niveau de lanceur de sorts suffisamment haut pour pouvoir jeter le sort correspondant sur son objet. Pour trouver le prix de base de l’objet, il suffit de multiplier le niveau du sort par le niveau de lanceur de sorts de l’objet et de multiplier le résultat obtenu par une constante, comme suit :


Pour ce calcul, les sorts du niveau 0 comptent comme des sorts de niveau 1/2.

Coûts supplémentaires. Les potions, parchemins et baguettes qui stockent un sort nécessitant une composante matérielle coûteuse exigent une dépense supplémentaire, hors du prix de base. Pour une potion ou un parchemin, le personnage doit payer le prix indiqué dans la description du sort en composantes matérielles. Pour une baguette, il doit acquitter cinquante fois le prix exigé par le sort. Certains objets s’accompagnent également d’un coût supplémentaire, indiqué dans leur description.

Test de compétence. Pour créer un objet magique, il faut réussir un test d’Art de la magie DD 10 + niveau de lanceur de sorts de l’objet. Le personnage peut également utiliser une compétence d’Artisanat ou de Profession adaptée à l’objet qu’il fabrique. Consultez la section sur la Création d'objets magiques pour plus de détails sur les tests d’Artisanat et de Profession qui peuvent remplacer le test d’Art de la magie. Le DD du test peut augmenter si l’artisan est pressé ou s’il ne remplit pas toutes les conditions. En cas d’échec, les composantes matérielles sont perdues, mais si le personnage échoue de cinq ou plus, il produit un objet maudit.



Dons de métamagie

À mesure que les connaissances magiques d’un lanceur de sorts augmentent, il peut apprendre à jeter des sorts à l’aide de méthodes légèrement différentes de celles qu’on lui a enseignées. Préparer et lancer les sorts ainsi présente davantage de difficultés que les méthodes classiques, mais les dons de métamagie permettent de repousser ses limites. Voir la liste des dons de métamagie.

Magiciens et pratiquants de la magie divine. Les magiciens et les pratiquants de la magie divine doivent préparer leurs sorts à l’avance. C’est à ce moment qu’ils décident s’ils souhaitent les préparer en les modifiant grâce à des dons de métamagie (ce qui les oblige à utiliser des emplacements de sorts de niveau supérieur).

Bardes et ensorceleurs. En revanche, les bardes et les ensorceleurs choisissent leurs sorts quand ils les jettent. Ils décident donc au dernier moment s’ils souhaitent augmenter la puissance de leur sort à l’aide d’un don de métamagie. Pour eux aussi, le sort requiert un emplacement de niveau supérieur. Comme le personnage ne prépare pas le sort à l’avance, il est obligé de rallonger le temps d’incantation afin d’intégrer le don de métamagie au sort qu’il récite. Si le temps d’incantation normal du sort équivaut à une action simple, un barde ou ensorceleur aura besoin d’une action complexe pour le lancer en tant que sort de métamagie (ce qui ne correspond pas à un temps d’incantation d’un round entier). Les sorts modifiés par le don de métamagie Incantation rapide représentent la seule exception à la règle et se lancent de la façon déterminée par ce don.

Pour les sorts à incantation plus longue, il faut rajouter une action complexe au temps donné.

Sorts spontanés et dons de métamagie. Les prêtres et les druides lançant spontanément des sorts de soins, de blessure ou de convocation d’alliés naturels peuvent également utiliser la métamagie. Le temps d’incantation augmente aussi dans ce cas. Si le temps d’incantation normal du sort est d’une action simple, sa version métamagique nécessite une action complexe. Pour les sorts à incantation plus longue, il faut rajouter une action complexe au temps indiqué. Les sorts modifiés par le don de métamagie Incantation rapide représentent la seule exception à la règle et se lancent comme une action rapide.

Effet des dons de métamagie sur un sort. Un sort de métamagie fonctionne selon son niveau d’origine, même s’il est préparé et lancé comme un sort de niveau supérieur. Le jet de sauvegarde ne change pas à moins que la description du don n’indique le contraire.

Les changements indiqués fonctionnent uniquement sur les sorts jetés directement par le personnage. Il est impossible d’utiliser un don de métamagie sur un sort lancé via un parchemin, une baguette ou un autre objet magique.

Les dons de métamagie qui dispensent de composantes n’empêchent pas les attaques d’opportunité provoquées par l’incantation d’un sort dans un espace contrôlé par un adversaire. Cependant, un sort à incantation rapide (modifié par le don Incantation rapide) ne provoque pas d’attaque d’opportunité.

Les dons de métamagie ne peuvent pas être utilisés pour tous les sorts. Consultez la description de chaque don pour connaître les sorts qu’il ne peut pas affecter.

Dons de métamagie multiples sur un même sort. On peut multiplier les dons de métamagie utilisés sur un sort, mais l’augmentation de niveau est cumulative. Il est impossible d’appliquer deux fois le même don de métamagie à un sort donné.

Objets magiques et dons de métamagie. Avec le don de création d’objets idoine, on peut stocker un sort de métamagie dans une potion, un parchemin ou une baguette. La limite de niveau concernant les baguettes et les potions s’applique au niveau du sort après modification (après l’application du don de métamagie). Il n’est pas nécessaire d’avoir le don de métamagie correspondant pour activer un objet de ce type.

Contresorts et dons de métamagie. Qu’un sort ait été modifié ou non par métamagie, il est toujours vulnérable aux contresorts, et reste lui-même un contresort efficace.

Dons d'équipe

Les dons d’équipe offrent des bonus importants, mais ils ne fonctionnent que sous certaines conditions. Dans la plupart des cas, ils nécessitent la présence d’un allié possédant également le don en question et sa présence à un endroit précis du champ de bataille. Les dons d’équipe ne donnent aucun bonus si les conditions précisées ne sont pas remplies. Notez que les alliés qui sont paralysés, étourdis, inconscients ou incapables d’agir pour une raison ou une autre ne permettent pas de remplir les conditions de ces dons.

Description des dons

Les dons sont résumés dans le tableau récapitulatif des dons. Veuillez noter que, pour plus de clarté, les conditions et les avantages de chaque don sont abrégés. Consultez leur description pour plus de détails.

Les dons sont présentés de la manière suivante :

Nom du don. Le nom du don mentionne aussi la catégorie à laquelle il appartient (le cas échéant) et il est suivi d’une description basique de ce que fait le don.

Condition. La valeur de caractéristique minimale, le (ou les) don(s) préalable(s), le bonus de base à l’attaque minimal, le degré de maîtrise minimal dans une (ou des) compétence(s) ou le niveau de classe que le personnage doit avoir pour choisir ce don. Cette ligne est absente si le don ne nécessite aucune condition. Certains dons s’accompagnent de plusieurs conditions.

Avantage. Ce que le personnage peut faire grâce au don. À moins qu’il n’en soit précisé autrement, les avantages apportés par un don pris plusieurs fois ne se cumulent pas.

Normal. Les restrictions rencontrées par un individu n’ayant pas le don dans la même situation. Ce paragraphe ne figure pas si l’absence du don n’entraîne aucun handicap.

Spécial. Des informations complémentaires sur le don.